Je suis né il y a déjà quelques années dans une petite ville de province que je n'aime pas et qu'on appelle Dax. Les habitants de Dax se nomment "Les Gens" ou plus exactement "ces gens là".

En fait il semblerait qu'il y ait deux catégories d'habitants:

- Les Dacquois d'une part, qui sont intelligents, respectueux, tolérants, démocrates, ouverts, cultivés et qui oeuvrent sans relâche à l'épanouissement de leurs concitoyens et au développement de leur ville.

- Et puis, "ces gens là, qui eux sont méchants, critiques, idiots pour la plupart (ils n'ont aucune idée à proposer) et qui surtout, n'aiment pas Dax !

J'ai compris depuis ce matin que je fais partie de cette deuxième catégorie, et je remercie mille fois le journal Sud- Ouest de m'avoir enfin ouvert les yeux au travers de la longue interview de notre premier magistrat.

En effet, j'ai enfin réalisé que je vivais depuis des années dans l'obscurantisme le plus total et j'en suis encore à me demander comment il nous a fallu attendre aussi longtemps dans cette ville pour découvrir la lumière ! La voici enfin parvenue au dessus de nos têtes ! Grâce en soit rendue à Monsieur Belllocq et ses amis !

Et tant pis si quelques unes (je parle des têtes) pouvant faire de l'ombre se manifestent, il suffira de les couper ou tout au moins de les raboter.

Ceci étant, même si cela me gène de poser une question aussi idiote tant elle l'est, je me risque à le faire: si j'ai bien compris, à partir du fait que "ces gens là" dont je fais partie, et dans la mesure où ils ne sont pas nécessairement d'accord avec Monsieur Bellocq, n'aiment pas Dax, cela signifierait-il que notre Premier Magistrat, qui n'est pas souvent d'accord avec notre Président, n'aime pas ...la France ?

Alain PECASTAING